Communiqué de presse : Fermeture de centres des finances publiques

Les finances publiques de Loire-Atlantique ont communiqué leur calendrier de réorganisation jusqu’en 2023. Dans le département une vingtaine de trésoreries locales sont menacées, en milieu rural comme en milieu urbain, parmi lesquelles 2 sur le territoire de l’agglomération nantaise : Carquefou et Vertou.

C’est inacceptable ! Une fois encore le service public de proximité est attaqué afin de réaliser de nouvelles baisses de dépenses publiques. Ces décisions politiques de restructurations portent bien mal leur nom : « Nouveau réseau de proximité » qui sont en réalité une vague de suppression de guichets qui aura pour conséquence un éloignement supplémentaire des contribuables de leur trésorerie locale et du service public, une remise en cause de l’égalité territoriale, une obligation de mutation professionnelle pour de nombreux agents.

Avec la crise que nous traversons, les plans d’austérité montrent leurs limites, dans les hôpitaux comme dans les écoles ; ils seront sans nul doute également visibles dans la perception de l’impôt, l’information et l’aide aux usagers confrontés aux réformes fiscales successives encore difficiles à assimiler. Les élus communistes s’opposent à ces fermetures de sites et demandent des investissements massifs dans l’ensemble des services publics,  pour garantir à tous l’égalité territoriale, pour renforcer l’action de l’État et des collectivités au service des populations, pour combattre la crise.

Fichier attachéTaille
Icône PDF Com_presse_NM_PC_2020_11_19_sans_num.pdf53.37 Ko